« La psychiatrie au chevet de l’antisémitisme ... »

BILLET DU 31 MAI 2009
publié le dimanche 31 mai 2009
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

C’est fait. La liste antisioniste conduite par Dieudonné aux élections européennes est une réalité. Il suffit pour cela de voir les affiches qui ornent les murs de la capitale ainsi que les panneaux de présentation des listes électorales. Dieudonné se trouve entouré du sulfureux Alain Soral, ancien communiste et membre du bureau du Front National, du président de la Fédération des chiites de France, Yahia Gouasmi, et d’un prétendu juif religieux. La France n’est donc pas parvenue à empêcher des candidats antisémites à se présenter. C’est peut-être cela l’exception politique française qui permet ce qu’aucun autre pays européen ne tolérerait.

Dieudonné a été condamné à maintes reprises pour antisémitisme et négationnisme par la justice française. On se souvient, plus récemment, qu’il a remis à Robert Faurisson un « prix de l’insolence » devant un Zénith hilare lorsqu’un comédien en tenue de déporté des camps de la mort lui a décerné cette « haute distinction ».

Voilà que le journaliste Paul Amar se trouve inquiété par Dieudonné pour avoir émis l’hypothèse, sous forme d’une question, que le cas Dieudonné pourrait relever de la psychiatrie. Ce même Paul Amar dont le nom est sifflé lors des meetings de Dieudonné au même titre que certains de ses coreligionnaires médiatisés. Mais Paul Amar est probablement celui qui a le mieux saisi la complexité du personnage. Il n’y a dans les propos de Dieudonné aucune cohérence politique, son parcours est dénué de tout sens. En effet, seule la psychiatrie serait en mesure d’éclairer le comportement de cette personne et surtout de lui venir en aide. Si je suis en colère contre le fait que Dieudonné puisse présenter une liste ouvertement antisémite, j’éprouve paradoxalement de la compassion pour un homme en apparente grande souffrance morale et psychologique. Son aversion des Juifs est bien plus complexe que l’expression simpliste d’un antisémitisme. Faut-il expliquer à Dieudonné que le sionisme n’est pas si dangereux que cela ? Ce n’est qu’une idéologie qui consiste à penser que les Juifs ont le droit de vivre sur leur terre. Le sionisme n’est pas de nature à troubler la quiétude de Dieudonné. En revanche, ses positions elles, sont de nature à inciter à la haine raciale et à l’antisémitisme, elles représentent un trouble à l’ordre public et plus généralement aux valeurs de la République. Pourquoi donc la République Française est t-elle à ce point impuissante tolérant que le suffrage universel puisse venir sanctionner un parti à ce point insultant ?

Eh bien pour la toute première fois depuis qu’il m’est donné de voter, le 7 juin je m’abstiendrai afin de ne pas prendre part à un suffrage qui a pu tolérer qu’une expression antisémite puisse s’exprimer. Je ne glisserai pas mon bulletin dans une urne qui accueillera les voix de Dieudonné !



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables