L’Europe et le phénomène Lieberman

publié le jeudi 7 mai 2009
Partagez cet article :


publicité

La tournée du chef de la diplomatie israélienne en Europe est importante et montre que le gouvernement Netanyahou accorde une priorité majeure à l’avenir des relations avec l’Union Européenne, tout en sauvegardant l’amitié solide et profonde avec les Etats-Unis.

Pour son premier voyage à l’étranger, Lieberman a choisi de rencontrer les dirigeants européens pour leur exposer sa nouvelle politique. Hélas, tous les accords de paix et les négociations avec les Palestiniens ont échoués et ont été bafoués depuis les accords d’Oslo signés en 1993. Jérusalem désire poursuivre le dialogue et n’a aucune intention de saboter le processus de paix en cours et de ne pas respecter les engagements internationaux comme le pensent certaines chancelleries. Cependant, Jérusalem a aussi le droit et le devoir de proposer un nouveau plan de paix et réviser les enjeux et la nouvelle donne au Moyen-Orient, face aux menaces de l’Iran et ses satellites, le Hezbollah au Nord et le Hamas au Sud. Ces menaces et le fléau du terrorisme visent aussi le bassin méditerranéen et une partie du Vieux continent et les voies maritimes, et donc une concertation, un dialogue ouvert et franc avec nos amis européens est nécessaire et pourrait être très constructif pour les deux parties.

Israël et l’Europe partagent les mêmes valeurs universelles et démocratiques. La place de l’Etat juif est déjà en Europe sur le plan économique, technologique et spatial et donc l’Union Européenne a intérêt à consolider ses relations avec Israël dans les domaines stratégiques et militaires et dans la lutte anti-terroriste.

Lire la suite de l’article



Freddy Eytan
Ancien ambassadeur d’Israël




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables