Israël reconnu leader mondial du traitement de l’eau

Haaretz - 22 mars 2009
publié le dimanche 29 mars 2009
Partagez cet article :



Si Israël s’apprête à traverser la pire des crises de l’eau de son histoire, il vient cependant d’être reconnu leader mondial du traitement de l’eau recyclée lors de la Conférence internationale de l’Eau à Istanbul.

publicité

Le rapport de l’ONU présenté lors du 5ème Forum Mondial de l’Eau a également classé Israël parmi les premiers leaders mondiaux de traitement de désalinisation de l’eau. Le rapport mentionne que l’usage des eaux recyclées est essentiel pour l’irrigation dans plusieurs pays manquant d’eau pure. Près de 1.4 millions d’enfants meurent chaque jour dans le monde en consommant de l’eau polluée.

Israël recycle près de 70% de ses eaux d’égouts pour usage agricole. Le reste est traité pour usage non agricole.

Le rapport souligne que la purification de l’eau est particulièrement problématique dans les pays développés, où plus de 80% des eaux d’égouts se déversent dans les rivières et les réservoirs souterrains sans avoir préalablement été traitées. Même dans des pays plus développés, le niveau de traitement des eaux est variable, sans qu’il y fasse forcément usage de l’eau traitée. Le rapport indique par exemple que la Turquie recycle uniquement 3.6% de ses eaux d’égouts alors que l’Allemagne en recycle 90%.

Selon ce rapport, plusieurs pays du monde disposent d’un surplus d’eau fraîche ; d’autres régions - notamment l’Afrique et les zones arides - sont en pénurie alarmante. La faible qualité d’eau affecte les Etats nouvellement industrialisés, la Chine en particulier. Près de la moitié des 21.000 usines chimiques chinoises est située à proximité des 2 plus importantes rivières du pays et constitue une menace de pollution majeure.

Les 10 principaux utilisateurs d’eau au monde sont l’Inde, les Etats-Unis, la Russie, le Bangladesh, la Chine, le Pakistan, l’Indonésie et le Japon.

Station d’épuration des eaux de la société Mekorot (Photo : Ilan Melster)

Malgré l’éloge dont il est l’objet dans ce rapport de l’ONU, Israël est encore loin des autres pays développés en terme de réduction de sa consommation d’eau à usage domestique. Selon un rapport des Amis de la Terre au Proche-Orient, l’objectif de 10% d’économie fixé par l’Autorité de l’Eau israélienne est trop bas. Le groupe de préservation de l’environnement fait remarquer dans ce rapport qu’un objectif de réduction à hauteur de 30% de la consommation privée est atteignable. Il observe que plusieurs pays, dont l’Espagne, les Etats-Unis et l’Australie, imposent des restrictions sur l’usage de l’eau, y compris en dehors des périodes de sécheresse.






blog comments powered by Disqus



Articles incontournables