Yad Vashem : le souvenir, la transmission et la reconnaissance

publié le mardi 24 mars 2009
Partagez cet article :


publicité

Yad Vashem, l’institut commémoratif des martyrs et héros de la Shoah a été créé à Jérusalem en 1953 suite à une loi votée par la Knesset. Son nom vient du livre d’Isaïe, chapitre 56, verset 5 "Et je leur donnerai dans ma maison et dans mes remparts, un monument un et nom qui ne seront jamais effacés".

Yad Vashem est avant tout un mémorial pour les 6 millions de Juifs assassinés par les nazis et leurs complices pendant la Shoah, parmi lesquels un million et demi d’enfants, et aussi pour les innombrables communautés juives qui furent détruites.

L’objectif de Yad Vashem est de perpétuer la mémoire de la Shoah, afin que son héritage soit transmis aux générations futures et demeure pour l’éternité dans la conscience de l’humanité.

Dans cette perspective, a été créée une Ecole internationale pour l’Etude de la Shoah qui permet aux enseignants, aux éducateurs et aux étudiants du monde entier de participer, dans leur langue, à des séminaires de formation.

Yad Vashem collecte et conserve, dans ses archives historiques, des millions de pages de documents, d’écrits, de témoignages vidéo, de photographies, de films et d’objets relatifs à l’histoire du peuple juif pendant la période de la Shoah dans le but de préserver ainsi la mémoire et l’histoire de chacune des six millions de victimes. Une base de données consultable sur internet recueille le plus grand nombre possible de leurs noms afin qu’ils ne soient jamais oubliés. Sur le Mont du souvenir, à Jérusalem, le site de Yad Vashem, s’étend sur 18 hectares. Il héberge le nouveau complexe muséologique, l’Ecole internationale, les archives, la bibliothèque, le centre international de recherche et de nombreux monuments dédiés à la mémoire de ceux qui luttèrent et de ceux qui périrent.

L’allée des Justes parmi les Nations rend hommage à l’héroïsme et au courage des non-Juifs qui risquèrent leur vie, leur liberté, leur sécurité et celle de leurs proches pour lutter contre le projet nazi. Elle rappelle que, dans cette période noire de l’histoire du monde, une humanité lumineuse subsistait malgré tout.

Avner Shalev est le Président du comité directeur de Yad Vashem Jérusalem et a été décoré de la légion d’honneur par le Président français Nicolas Sarkozy le 25 octobre 2007.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables