« Perseverare diabolicum »

BILLET DU 1ER FEVRIER 2009
publié le dimanche 1er février 2009
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Richard Williamson, qui avait nié l’existence des chambres à gaz, a exprimé vendredi ses "regrets sincères" pour les "souffrances" causées au pape Benoît XVI par ses "remarques imprudentes". Cet évêque qui considère ses « remarques imprudentes » avait déclaré : "Je crois qu’il n’y a pas eu de chambres à gaz (...) Je pense que 200.000 à 300.000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz". Un prêtre italien, lui emboitant le pas, a pour sa part estimé que si les chambres à gaz ont réellement existé, c’était par mesure d’hygiène dans un but de désinfection. Ces thèses sont bien connues, elles expriment le négationnisme dans le sillage d’un Faurisson. Mais ce qui est nouveau, c’est que des ecclésiastiques s’approprient ces thèses et soient entendus.

Richard Williamson compte parmi ces quatre évêques intégristes pour lesquels le pape a levé la mesure d’excommunication, les réhabilitant, et avec eux 150.000 de leurs fidèles. Mais comme si cela n’était pas suffisant, alors que l’opinion mondiale est en pleine confusion après les propos inqualifiables de Mgr Williamson, Benoit XVI a décidé de nommer un nouvel évêque-auxiliaire Gerhard Maria Wagner, âgé de 54 ans. Une personne qui n’est pas en reste, et connu comme un intégriste dans l’Eglise pour avoir déclaré notamment ceci au lendemain du Tsunami de 2004 en Thaïlande « Il n’y avait peut-être pas de hasard dans le fait que la catastrophe s’était produite à Noël, alors que les riches Occidentaux se ruaient vers la pauvre Thaïlande pour faire la fête". De même, après l’ouragan "Katrina" qui avait dévasté La Nouvelle-Orléans en 2005, il avait considéré que "ce n’était peut-être pas le fait du hasard si les cinq cliniques pratiquant l’avortement dans la ville et les boîtes de nuit avaient été détruites", se demandant par ailleurs "si les catastrophes naturelles n’étaient pas la conséquence d’une pollution spirituelle". Auparavant, en 2001, il avait mis les jeunes en garde contre la lecture des romans "Harry Potter" de l’écrivain britannique Joanne K. Rowling, estimant qu’elle pouvait mener au "satanisme".

Autant dire qu’Alois Ratzinger, le pape, dont on sait le conservatisme, donne des signes clairs d’une Eglise, sous son impulsion, qui entend légitimer les intégristes et par conséquent leur discours. Bien heureusement, l’Eglise catholique française n’accepte pas cette orientation. Reste au premier des catholiques de dire clairement et rapidement qu’il condamne tous ces propos et ceux qui les portent.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables