« Pas de trêve avec le Hamas ... »

BILLET DU 4 JANVIER 2009
publié le dimanche 4 janvier 2009
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Israël est de nouveau plongé dans la peur. En rompant, le 19 décembre dernier la trêve, le Hamas par ses tirs de missiles place la population israélienne à rude épreuve psychologique. 700.000 Israéliens civils, pas moins, sont à portée des tirs du Hamas. Rappelons une fois de plus que le Hamas est une organisation terroriste, reconnue comme telle par la communauté internationale. En d’autres termes, les civils Palestiniens, dans leur grande majorité, sont pris en otages par cette organisation terroriste.

L’action militaire menée par Tsahal ne vise à rien d’autre que de neutraliser, à défaut d’éliminer, le Hamas. Les efforts menés tant par les Israéliens que par les Palestiniens depuis Oslo ont toujours su traverser les crises afin d’aboutir à une solution politique de ce conflit. L’Autorité palestinienne doit lutter contre une gangrène qu’elle ne parvient pas à contenir. Comment raisonnablement pourrait-on demander à Israël de ne pas protéger ses enfants ? Comment encore peut-on exiger d’Israël une trêve qui devrait se faire avec des terroristes ? Aucune trêve n’est possible avec le Hamas tout simplement parce que cette organisation n’a aucune légitimité et aucune volonté de faire la paix. Le Hamas continue de nier l’existence de l’Etat d’Israël et d’en appeler au martyr par des actes terroristes.

La Loi juive nous enseigne que la guerre n’est jamais souhaitable et que cependant, à certains moments et dans certaines situations, il y a des « milhamot hovot » des « guerres obligatoires ». Entendons-nous bien, nous ne parlons pas d’une guerre sainte, mais d’une guerre qui doit être menée pour se protéger et pour parvenir in fine à la paix. Si nos yeux ne veulent voir ces images d’enfants palestiniens portés sur des brancards vers leur sépulture, notre raison sait que Tsahal entreprend une œuvre dure mais nécessaire. Il nous faut apprendre à nos enfants qui reçoivent tant d’images par la télévision ou par internet, qu’il n’y a pas d’un coté les bons et de l’autre les méchants. Il nous faut leur apprendre que ceux qui brandissent le drapeau palestinien ne sont pas tous nos ennemis. Il nous faut leur apprendre à ne pas se réjouir en voyant des morts et des blessés dans le camp palestinien. Il nous faut avec des mots leur expliquer que parmi la population palestinienne se trouvent des hommes qui ont renoncé à toute dignité et toute morale pour anéantir un peuple qui est le nôtre. Il nous faut leur dire qu’au-delà d’Israël, c’est l’humanité qui est menacée par ces fanatismes.

« Là où il n’y a pas d’hommes, sois un homme » nous enseignent nos Maitres. Les activistes du Hamas sont la négation de l’humanité en cela qu’ils sont prêts à tuer aveuglément, et se tuer, pour servir une cause perfide. Ce que fait Israël est juste en permettant de débarrasser les Palestiniens de ceux qui les empêchent de vivre en paix. C’est bien la faiblesse de l’Autorité palestinienne et son impuissance qui justifient qu’Israël fasse usage de la force.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus

  • « Pas de trêve avec le Hamas ... »
    4 janvier 2009

    Bonjour.

    Je ne suis pas croyant et je me sens extérieur au conflit entre Israël et Gaza ; Cependant je partage entièrement votre discours.

    Bravo pour votre pragmatisme mélé d’humanisme ; Il honore votre religion et permet de tempérer les esprits face à des islamistes culturellement belliqueux et mûs par la haine.

    Sachez que le monde qui vous regarde, n’est pas dupe de la difficulté que rencontre Israël à pacifier ces voisins.

    Cordialement.

    Franck (Île-de-France)



Articles incontournables