Minute de Torah - 11 Tichri 5769

publié le samedi 11 octobre 2008
Partagez cet article :



B"H

publicité

A peine Kipour terminé, il est une coutume de s’atteler à la construction de la Souka, en préparation à la fête de Soucot cinq jours plus tard. De même que discuter de sujets relatifs à la fête. Il convient par exemple de se pencher sur la signification des "4 espèces" végétales (arba’ minim), que l’on réunit lors de la fête. De nombreux commentateurs ont apprté leur éclairage sur ce que cette pratique représente, ainsi que sur les 4 espèces. Voici l’une des explications que l’on pourra retenir, et avoir à l’esprit lors de l’accomplissement de la mitsva. En préambule, voici les 4 espèces : une branche de palmier, appelée loulav ; du myrthe, appelé hadass ; des branches de saule , appelées arava au singulier ; et un cédrat enfin, nommé étrog en hébreu.

L’étude de la Torah est communément comparée au goût, et l’accomplissement des mitsvot est représentée par l’odeur.

La première espèce, le loulav, représente la datte qui est son fruit. La datte est sans odeur mais a un goût. Elle représente ceux de notre communauté dont l’axe principal qui définit leur service à H’ est l’étude de la Torah. Leur approfondissement dans l’étude de la Torah, leur ouvre la voie vers une partie de la Sagesse divine. Ceci doit leur inspirer un sentiment d’humilité extrême, en voyant à quel point la Sagesse infinie de H’ remplit le monde, l’entoure, et le transcende. C’est le propre du Talmid ’hakham (l’éléve du Sage). Cette appellation elle-même est une marque profonde de modestie car ils ne se considèrent que comme des élèves, toujours à la recherche d’élévation (telle le loulav qui se dresse au plus haut), et leur référant est leur maître, ce qui les pousse à l’élévation. Aussi, ne se considèrent-ils que comme un potentiel constant d’élévation, c’est pourquoi le loulav les représente. Le loulav n’est que la branche, pas le fruit lui-même qui est déjà la finalité. Or celui qui est assoiffé d’élévation veut toujours être en devenir, et la perspective qu’ils se dressent ne peut pas être rassasiée, telle l’étude de la Torah, infinie.

La seconde espèce, le hadass, a une odeur mais pas de goût. Elle représente ceux dont l’axe principal de leur service à H’ est l’accomplissement des mitsvot. Leur approfondissement dans l’accomplissement des commandements de H’, leur ouvre la voie vers l’acceptation de la Volonté divine dans tous ses angles.

La troisième espèce est la arava, qui n’a ni goût ni odeur. Elle représente ceux qui n’approfondissent pas encore leurs efforts, selon les moyens qui leur sont impartis, ni encore dans le limoud (étude), ni encore dans la mitsva (commandement). Leur potentiel de progression est de fait très fort, mais encore non exploité. Il est un devoir de les influencer selon nos possibilités, pour les aider à faire usage de leur enthousiasme, de leurs traits de caractère, de leurs forces, selon la Volonté du Maître du Monde.

La quatrième, la plus précieuse, représente ceux qui sont un modèle pour nous dans le Service de H’. Ils s’investissent de tout leur coeur, de toute leur âme et de toutes leurs moyens, dans l’étude de la Torah, et dans l’accomplissement des mitsvot. Chacune des ces personnes définie comme tel, nous montre la voie à suivre pour devenir "’hassid, lamdan, yéré chamaïm", c’est-à-dire pieux, érudit, et ayant la crainte de H’. Ils sont comparés au étrog, dont les lettres hébraïques (Alef, Tav, Rèch, Guimel) représentent les initiales d’un Psaume qui nous rappelle que l’élévation se fait dans le sens de l’unité du Peuple Juif (ne réunit-on pas les 4 espèces ?), c’est-à-dire en luttant contre l’orgueil qui tend à nous placer au-dessus de nos frères. Cette louange a été adressée à H’ par le Roi David à H’. Le Roi David, de qui descendra le prochain Roi d’Israel (le Roi Machia’h), le plus grand Roi d’Israel, victorieux dans ses batailles par la crainte de H’ qui repose sur lui : "Al Tévoéni Réguèl Gaava" (Téhilim, 36, 12) , "Ne me mets pas au pied de l’orgueil".







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables