« Des intégristes parmi nous ? »

BILLET DU 5 OCTOBRE 2008
publié le samedi 4 octobre 2008
Partagez cet article :



Bonjour,

C’est une bien triste nouvelle pour la communauté juive que celle du décès du Rav Hillel Pevzner, chef de file de la communauté Loubavitch française. Le Rav Pevzner était non seulement un Sage et un Juste mais il détenait aussi la plus grande des qualités de Moïse : l’humilité. Ceux qui ont eu la chance de le connaître conserveront le souvenir d’un Maître qui savait accueillir chacun avec bienveillance.


publicité

Alors que nous apprenions le décès du Rav Pevzner, une polémique malheureuse voyait le jour au sein du Conseil de Paris qui devait voter son budget, et plus particulièrement celui consacré aux subventions à diverses associations dont les écoles Loubavitch. Paris a toujours aidé ces institutions, que ce soit sous la mandature de Jacques Chirac ou sous celle actuelle de Bertrand Delanoë. La maire PS du XXe arrondissement, Frédérique Calandra, qui se déclare très sensible « à la montée du communautarisme » dans son arrondissement affirme : « Comme tous les intégristes, les Loubavitch véhiculent un modèle de société auquel je suis farouchement opposée, les premiers excédés sont mes amis juifs libéraux », note-t-elle en se réjouissant que, malgré le vote de la subvention, Delanoë ait décidé la création d’une commission pour étudier le respect, ou non, des conventions publiques.

Ces propos, rapportés par « Le Figaro », sont incompréhensibles venant de la part d’une élue. On ne peut pas lâcher le mot d’intégrisme à la légère. Si les Loubavitch sont des juifs d’une stricte observance orthodoxe, on ne peut raisonnablement pas taxer cette tendance du judaïsme religieux d’intégriste. C’est méconnaitre la communauté juive et, disons-le, l’insulter que de tenir de tels propos. Le mouvement Loubavitch est membre du Crif et à cet égard, l’une des composantes représentatives de la communauté face aux pouvoirs publics. Frédérique Calandra aurait été bien inspirée de se renseigner sur la typographie de la communauté juive avant de lâcher dans les médias des mots aussi sévères qu’irrespectueux.

Le Rav Hillel Pevzner, et dans son sillage son fils, était un homme de bien et qui, n’en déplaise à certains, faisait même du prosélytisme bien loin du sectarisme dont on voudrait accuser son mouvement. Les Loubavitch considèrent qu’il faut tendre la main à tous les juifs, en espérant les ramener dans un chemin qu’ils jugent conforme à leur doctrine. On peut être en désaccord avec le procédé qui consiste à allumer des hanoukkiot géantes durant la fête de Hanoukka sur les places publiques, ou encore de proposer dans des lieux inhabituels la pose des téfilines, ou bien de remplir les commerces cacher de commentaires de la Torah, pour autant cela ne fait pas de ces juifs « missionnaires » des intégristes. J’ai pu observer à maintes reprises que les représentants Loubavitch sont toujours les premiers à répondre présent dans le cadre d’un dialogue entre les différentes tendances de la communauté. Alors on se consolera en se disant que dans le mot « intégriste » il y a « intègre », un mot plus heureux pour définir une composante essentielle de notre judaïsme français.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables