« Notre héritage et notre avenir communs... »

BILLET DU 25 MAI 2008
publié le samedi 24 mai 2008
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

« Qui ne croit pas au miracle en Israël n’est pas réaliste » disait en son temps David Ben Gourion. Il faisait probablement écho à la fameuse phrase de Theodor Herzl : « Si vous le voulez ce ne sera pas un rêve ». Sans triomphalisme, il reste tant de choses à faire, force est de constater que l’existence même de l’Etat d’Israël et son exceptionnel essor en 60 ans relèvent du miracle. Un miracle qui doit tout à l’énergie incroyable déployée avant tout par les israéliens eux-mêmes qui vivent au jour le jour la réalité israélienne. Un miracle aussi soutenu par les communautés juives de diaspora. Si vivre en Israël est un choix, rester en diaspora en est un également. Sans la diaspora Israël ne pourrait se développer durablement. Nous partageons avec nos frères et nos sœurs en Israël un héritage commun et notre avenir est indissociable.

C’est pourquoi il nous faut entendre et répondre massivement à la campagne « 100% Israël » lancée par l’Appel Unifié Juif de France. Son très dynamique Président, Laurent Isal, le confiait dans une interview donnée à Actualité Juive : « Notre objectif : montrer que l’argent collecté auprès des Juifs de France, et investi dans nos programmes, débouche sur des résultats concrets et se transforme en or ». Quelque soit le don que vous remettrez à l’AUJF, celui-ci comptera. L’important est de donner en comprenant que rien n’est acquis dans ce miracle israélien. Au-delà d’un chèque généreux, c’est un signal fort qui est donné à Israël, celui de notre solidarité et de notre attachement au devenir du Foyer juif. Lorsque l’on bâtit une maison, chaque élément compte, certaines parties comme les fondations ne sont pas visibles mais soutiennent un édifice, d’autres comme les murs ou la toiture assurent une protection, d’autres encore comme les éléments décoratifs donnent un éclat à cette construction. C’est ce qui nous est demandé aujourd’hui : prendre part à l’édification de notre maison commune.

Il est vrai que nous sommes souvent sollicités par nos synagogues ou par des œuvres sociales. Mais comment rester insensibles aux priorités soutenues par la campagne « 100% Israël » ? Jugez plutôt : Eradiquer la pauvreté, développer le Néguev et la Galilée, réussir l’intégration des nouveaux immigrants, soutenir les familles victimes du terrorisme. Alors oui, investissons dans l’avenir pour offrir aux générations à venir un Israël qui pourra vivre en paix avec lui même et avec ses voisins. Le temps est arrivé où nous nous réveillons de ce rêve commun, à nous de faire que la réalité soit aussi belle et douce que nos rêves.

Etant précisément en Israël dimanche prochain pour y partager les festivités du soixantième anniversaire, je ne vous retrouverai que le dimanche 8 juin. D’ici-là Shavouah tov, bonne semaine à tous.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables