Minute de Torah - 16 Adar I 5768

publié le jeudi 21 février 2008
Partagez cet article :


publicité

Dans la sidra de la semaine, Ki Tissa, on apprend que chaque Juif devait, à l’époque du Sanctuaire, donner un demi-chékel (ma’hatsit hachékel) pour contribuer aux frais des sacrifices offerts pour l’expiation des fautes de tout Israel (Chemot , 30, 11-16). Riche ou pauvre, la contribution devait, sur ce point précis, être identique pour tous. A notre époque, on continue de donner en souvenir du Temple, une fois par an, ce demi-chékel. Mais au-delà du souvenir, il a aussi jusqu’à nos jours une valeur expiatoire pour les fautes de tout Israel, avec les conséquences qui en découlent.

On demanda un jour au ’hassid Rav Mordekhaï de Nadvorna : "Que faire pour améliorer la situation matérielle des juifs ?". Le Tsadik répondit qu’il faut pour cela que tous les juifs fassent téchouva (repentir). Et voici son explication :

D’une part, sous le Trône Céleste de H’ (appelé Kissé hakavode en hébreu), se trouve un grand trésor. Ce que l’on apprend du Midrach : H’ voulait montrer à Moché l’aspect de la pièce que chaque Juif devrait apporter en tant que demi-chékel, alors Il en prit une de sous Son Trône Céleste pour la montrer à Moché. D’autre part, la Téchouva est si grande qu’elle élève ceux qui font téchouva jusqu’au Trône Céleste, enseigne le Talmud.

Et le Tsadik de conclure : une fois que les juifs auront fait téchouva, ils se trouveront si proches du Trône Céleste qu’ils n’auront certainement aucun mal à prendre quelques pièces de sous le Trône, améliorant ainsi leur situation matérielle.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables