A lire

"Petit frère" d’Eric Zemmour

publié le jeudi 24 janvier 2008
Partagez cet article :


publicité

Par une nuit de novembre 2003, le jeune Simon Sitruk est assassiné avec une violence inouïe par Yazid Chadli. La nouvelle de ce meurtre arrive aussitôt sur le bureau du ministre Pierre Gaspard qui dîne en compagnie du narrateur et de sa femme. Le ministre, inquiet du retentissement médiatique « d’un meurtre d’un Juif par un Arabe en plein Paris », prie le narrateur, ancien journaliste, de se rendre sur place pour étudier et étouffer l’affaire. Celui-ci plonge alors dans le passé d’un immeuble du XIXe arrondissement. Il y découvre la vie dans un quartier populaire, les joies, les tensions et surtout les conséquences de l’immigration de masse et de la mondialisation. Il voit l’envers du décor de ces années 80 dont il n’a connu que les fastes.

Fiction librement inspirée d’un fait réel, Petit frère nous place au cœur des tensions communautaires de la société française. Depuis les quartiers populaires du XIXe arrondissements jusqu’au hôtels particuliers des ministères, le narrateur, compagnon de route de la gauche antiraciste, revient sur les illusions et les mensonges de sa génération. Journaliste de presse (Le Figaro) et de télévision (« On n’est pas couché » avec Lurent Ruquier), écrivain, Eric Zemmour a récemment publié L’homme qui ne s’aimait pas chez Balland, 2002, et L’Autre chez Denoël, 2004, et un essai remarqué et controversé que j’ai présenté dans nos colonnes : le premier sexe paru chez Denoël en 2006. Petit frère est un bon bouquin, c’est un roman brillant et lucide qui plonge au cœur des tensions communautaires françaises et qui pose la question de l’antiracisme aujourd’hui.









Petit frère de Eric Zemmour - Ed. Denoël, Paris. NB. 208 p., 20€.


blog comments powered by Disqus



Articles incontournables