Yaël

Une voix hors du commun
publié le jeudi 7 août 2003
Partagez cet article :


publicité

Biographie

(JPEG) Née à Paris, un 6 février, Yaël possède une voix hors du commun, qui lui permet de faire partager au public l’histoire d’amour qu’elle vit avec la scène.

Alors qu’elle n’est âgée que de 4 ans, ses parents décident de partir s’installer en Israël. C’est là-bas qu’elle passe toute son enfance et son adolescence.

D’abord influencée par son père qui jouait beaucoup pour son propre plaisir, Yaël découvre ensuite les Beatles, Elvis Presley, et tous les grands de la musique soul. Mais, la première musique qui l’a touchée, fut le classique.

A 10 ans, elle commence à composer. « Ca a commencé par de petits morceaux, comme ça, tous naïfs et simples  ».

A 12 ans, quand elle découvre les Beatles, les compositions deviennent des chansons, et elle commence à chanter. Très à l’aise, elle monte sur scène avec des morceaux qu’elle a composés.

« Vers l’âge de 14 ans, j’ai fait du jazz aussi, mais j’étais meilleure chanteuse de jazz que pianiste de jazz et meilleure pianiste classique que chanteuse classique. Et voilà j’ai commencé à composer mais j’ai aussi participé à beaucoup de groupes a capella. »

A 19 ans, elle veut devenir pianiste classique. « A l’époque ma grand mère m’a dit, tu es folle, comment vas tu vivre de la musique. J’ai répondu, je m’en fous, je vivrai dans une caravane s’il le faut, mais je veux vivre de ma passion  ».

Puis vient le temps du service militaire qui est obligatoire pour les femmes en Israël. En tant que musicienne, Yaël fait son service dans les choeurs de l’armée de l’air. Elle devient "la" voix d’Israël, pour toutes les représentations de l’armée de l’air dans le monde. «  Nous allions jouer dans les bases, pour les soldats qui sont loin de chez eux. C’était des moments magiques  ». Elle va même jusqu’à Miami et New York, et chante dans un big band de jazz. C’est pendant ses voyages qu’elle découvre le rock, la pop music, et compose frénétiquement des chansons, voir même des symphonies, où elle mêle toutes ces influences.

(JPEG) En 1999, Yaël revient en France, pour chanter dans une soirée musicale privée. Le lendemain, elle rencontre ses producteurs, et commence à travailler sur son premier album. Très vite, elle enregistre un premier single intitulé "Do I do" (inédit).

Après quelques mois, elle entend parler d’une audition pour une comédie musicale et s’y présente sans trop savoir de quoi il s’agit... Elle décroche le rôle de Miryam, la soeur de Moïse dans le spectacle musical Les Dix Commandements. Elle met alors son album entre parenthèses, et foule les planches du Palais des Sports de Paris à partir du 4 octobre 2000, et ce pendant quatre mois. Commence alors une tournée à travers toute la France, mais aussi la Belgique, la Suisse et même le Québec qui va durer jusqu’à la fin de l’année 2002. Début 2003, la troupe est de retour à Paris, pour sept représentations exceptionnelles au Palais Omnisport de Bercy.

En janvier 2001, elle participe à la BO du film "Harrison’s Flowers" réalisé par Elie Chouraqui. Elle interprète le thème principal, "You disappear", composé par Pascal Obispo.

Son premier album intitulé "In a man’s womb" dont elle est auteur compositeur et interprète, sort le 14 janvier 2002. Même si Yaël écrit plus spontanément en anglais, elle a réservé une surprise à ses fans, puisque plusieurs des titres de cet album ont été adaptés en français.

Actuellement, Yaël se consacre à la préparation de son prochain album, tout en continuant l’écriture de nouveaux morceaux, pour elle même ou pour d’autres...

Textes et photos offerts par YaelWeb



David Levy
webmaster


Yaël, le site officiel
http://yaelweb.free.fr


blog comments powered by Disqus



Articles les plus lus
 

Articles incontournables