« La France a gagné ! »

BILLET DU 29 AVRIL 2007
publié le samedi 28 avril 2007
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

Avez-vous remarqué comment, depuis une semaine, l’air en France est devenu plus respirable ? On dira ce que l’on veut sur la qualification au second tour de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy mais ce que je retiens avant tout c’est l’effondrement du Front National et, par conséquent, la chute de son chef historique : Jean-Marie Le Pen. Il convient cependant de relativiser cette défaite dans la mesure où, le nombre de suffrages exprimés représentait un record dans l’histoire de la Vè République. Un pourcentage plus faible de voix exprimées en 2007 mais un nombre d’électeurs qui se sont portés sur Le Pen toujours préoccupant. Le fait est que les français démocrates et républicains, en se mobilisant largement, ont donné un coup d’arrêt à l’ascension de l’extrême-droite.

On a très probablement assisté, dimanche dernier, à l’épilogue de la carrière politique de Le Pen. Si la guerre de succession est déjà amorcée, le Front National ne devrait plus atteindre des sommets. Il convient cependant de rester vigilant. Les législatives suivront les présidentielles et les électeurs frontistes pourraient très bien offrir à leur chef un dernier baroude d’honneur. La rupture qui est en train de se consommer entre l’UMP et l’UDF n’arrangera pas la situation et les triangulaires seront surement nombreuses avec le Front National en arbitre du jeu politique. Le scrutin restera certes majoritaire mais le risque de voir une poignée de parlementaires d’extrême-droite n’est pas à prendre à la légère.

Reste que pour beaucoup la question se posera dimanche prochain de savoir qui des deux candidats devra être éliminé. Avouez que le choix est tout de même plus simple qu’il y a cinq ans, il est plus sain aussi. Royal ou Sarkozy, la France gagnera. Tous deux se sont engagés à lutter contre le racisme et l’antisémitisme. Tous deux ont une politique raisonnable et équilibrée tant pour les enjeux hexagonaux qu’internationaux. Il y a quelque chose de rassurant à espérer que les cinq années à venir ne mettront pas en péril la France.

Le débat tant attendu de mercredi soir ne devrait pas réserver de grandes surprises quant aux lignes politiques des deux candidats. Ils ont la volonté, l’un comme l’autre, d’aller chercher les électeurs centristes. Se faisant il est à craindre que l’abstention au deuxième tour soit importante, les électeurs de l’extrême-droite ne trouvant pas leur compte dans l’un ou l’autre des candidats. J’imagine tout à fait le discours de Le Pen le 1er mai qui donnera comme consigne de vote l’abstention en sortant une formule telle que « entre la peste et le choléra, je préfère ne pas choisir ». Si l’abstention est choisie par Le Pen, il nous faudra nous mobiliser largement pour qu’il ne puisse interpréter le taux d’abstention comme un plébiscite à son endroit. Gageons que le Front National ne sera plus qu’un triste souvenir dans l’histoire chahutée de la France. Nos enfants et petits-enfants seront simplement surpris de lire dans leurs manuels d’histoire que cela ait pu un jour exister.

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables