« Silence...on vote ! »

BILLET DU 22 AVRIL 2007
publié le dimanche 22 avril 2007
Partagez cet article :


publicité

Bonjour,

C’est donc aujourd’hui, ce dimanche 22 avril, que nous sommes appelés à nous rendre aux urnes pour désigner les deux candidats qui concourront pour le deuxième tour des élections à la présidence de la République. D’ici moins de douze heures nous connaitront les deux prétendants à la magistrature suprême. Qu’il serait tentant d’en parler et de poursuivre les débats qui agitent tous les repas familiaux jusqu’à ce dernier Shabbath. Mais voilà la loi française nous oblige au silence absolu. Je reprends ici les termes de la « recommandation » du CSA :

« Dans sa recommandation du 7 novembre 2006, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a défini certaines modalités de traitement de l’actualité relative à l’élection présidentielle, la veille et le jour du scrutin. A l’approche du premier tour, il précise les dispositions applicables à cette période. Les services de radio et de télévision pourront diffuser des reportages consacrés au vote de candidats et de leurs soutiens, sous réserve de ne pas reprendre leurs propos. Ils devront éviter tout commentaire ou toute intervention de nature à avoir une incidence sur l’issue du scrutin ».

Autant dire que nous ne nous tenterons pas ce matin de déroger à la règle même si, dans une certaine logique talmudique, l’envie de discuter le principe même de cette recommandation sous la forme d’un pilpoul s’impose à nous. Qu’est-ce qu’une « intervention de nature à avoir une incidence sur l’issue du scrutin » ? Je m’honore de vous savoir fideles à ce rendez-vous radiophonique dominical mais honnêtement je ne pense pas que ma parole soit à ce point précieuse qu’elle puisse avoir une « incidence sur l’issue du scrutin ». Voyez par exemple, si je vous dis qu’il est important d’aller voter, chacun en conviendra, cela pourrait avoir une incidence sur le nombre d’abstentionnistes qui se raviseraient au dernier mot en se disant : « ce matin sur Judaïques FM, le type qui présente son billet à 8h35 nous a dit d’aller voter, alors allons-y ! ». De la même façon, s’il me venait à l’idée de vous suggérer de faire barrage à ceux qui sont ouvertement racistes et antisémites, je ne vous imagine pas reprendre tous les dépliants que vous avez reçus dans vos boites aux lettres pour chercher le ou les noms du ou des candidats qui répondraient à ces critères.

Durant tous ces mois nous avons été abreuvés de sondages, commentaires, déclarations et autres petites phrases et l’on nous demande l’abstinence durant 48 heures. C’est un petit peu comme un jour de Kippour où certains ont l’habitude, ils sont peu nombreux, de faire un jeûne de la parole avant d’entendre le verdict divin. Le sevrage est d’autant plus difficile que nous le savons, on va en reprendre pour deux semaines ! Deux semaines de spéculations à tout va. Deux semaines pour savoir qui ralliera qui et entendre les ennemis d’hier devenir subitement les meilleurs amis du monde. Mais cette idée d’un Shabbath, littéralement d’une cessation, imposé par le CSA n’est pas si désagréable. Depuis que je vous parle, je n’ai pas cité le nom d’un seul candidat. Alors avant d’aller voter je sauvegarde précieusement ce billet qui me sera utile pour tous les scrutins à venir !

Shavouah tov, bonne semaine à tous et à dimanche prochain.



Gabriel Farhi
Rabbin
AJTM - Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne
Aumônier israélite des hôpitaux de l’AP-HP
Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8




blog comments powered by Disqus



Articles les plus lus
 

Articles incontournables