Minute de Torah - 4 Nissan 5767

publié le vendredi 23 mars 2007
Partagez cet article :



B’’H

publicité

Le troisième Livre de la Torah, Vaykra, dont nous lirons la première sidra ce chabat, s’étend en bonne partie sur le sujet des offrandes et sacrifices au Temple pou H’. Depuis la destruction du 2è Beith Hamikdach, les offrandes et sacrifices, sont remplacés par la prière de nos lèvres.

En fait, l’objectif leur est commun : Exprimer au Miséricordieux notre volonté de corriger nos fautes et de nous rapprocher de Lui. La racine du terme « sacrifice » en hébreu est « KaRoV », qui signifie justement « rapprocher ». Exprimant tantôt notre pardon, tantôt notre reconnaissance, la prière comme l’offrande participent à élever notre rapport avec le monde à un rang de sanctification.

Certes, nos Sages préviennent que la signification profonde des offrandes et sacrifices nous reste encore inaccessible et ésotérique. Ils nous ont toutefois été prescrits pour nous permettre de nous rapprocher avec plus d’intensité au Bienfaiteur, ce qui, comme à la suite de la prière quotidienne du matin, nous introduit dans une dynamique imprégnée de spiritualité au long de la journée.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables