Minute de Torah - 4 Chevat 5767

publié le mardi 23 janvier 2007
Partagez cet article :



B’’H

publicité

Suite à 9 plaies, Pharaon refuse une fois de plus de rendre la liberté aux Hébreux après des centaines d’années d’esclavage. Alors Moché Rabbeinou avertit Pharaon de la 10è plaie : la mort des premiers-nés, à minuit !

Les 9 précédentes plaies s’abattaient par l’intermédiaires d’agents naturels (invasion d’animaux, infections, voilement du soleil, etc.). Cette 10è plaie est exécutée sans intermédiaire, et d’une manière qui transcende la nature, par une sélection arbitraire - les premiers-nés. Les 9 autres plaies étaient suivies de leur annonce de manière imminente. Cette ultime plaie est annoncée à un horaire précis : à minuit !

Pourquoi à minuit ? Minuit est l’horaire exact qui partage la première de la seconde moitié de la nuit. La première moitié de la nuit est caractérisée par une obscurité croissante, et sans appel. Durant cette première partie, la rigueur ( guevoura) de H’ se révèle. A l’opposé, la seconde partie de la nuit est le temps de l’espoir, où la lumière sait qu’elle va prendre le pas sur l’obscurité et ce qu’elle représente. Durant cette seconde moitié de la nuit, c’est l’attribut divin de bonté (’ héssed) qui se renforce.

Minuit est donc le temps où les opposés se confondent, le temps qui transcende la nature pour opérer une sélection. Après tout, les Israelites étaient encore prisonniers des valeurs idolâtres, et leur comportement ne les démarquait plus franchement de certaines pratiques égyptiennes. Après avoir été presque noyés par la culture étrangère, la sélection devait être particulièrement précise pour déverser au même moment la colère de H’ sur les Egyptiens, et Sa bonté sur les Hébreux. Car le lien qui relie H’ aux enfants d’Israel transcende toute nature ; il peut être voilé en période d’exil, mais il reste toujours scellé.







blog comments powered by Disqus


Articles du même auteur
 


Articles dans la même rubrique
 


Articles incontournables