Minute de Torah - 3 Chevat 5767

publié le lundi 22 janvier 2007
Partagez cet article :



B"H

publicité

Chaque situation que l’on rencontre est porteur d’un enseignement visant à nous élever au-dessus de la situation initiale. Plus généralement, on doit pouvoir avoir une lecture de chaque chose de notre environnement dans le sens d’une progression, d’une élévation vers le Roi des rois. Prétons nous à ce jeu de la vie, en prenant pour exemple...le jeu d’échecs. Parmi les quelques discours captivants en terme de service divin, qui ont été délivrés au sujet du jeu d’échecs, en voici une qui porte sur l’analyse des pièces de l’échiquier, enseignée par le Rabbi de Loubavitch à l’occasion d’une visite d’un champion international d’échecs à Crown Heights.

Les pièces de l’échiquier peuvent être classées en deux grandes catégories autour du Roi, maître du jeu. D’une part, les pions, qui ne peuvent se déplacer que d’une direction, vers l’avant, et de manière très progressive, case après case. Les autres pièces, supérieures par leur capacité à se déplacer de plusieurs cases à la fois, et dans différentes directions. Tout au long du jeu, ces pièces "supérieures" ne changeront jamais de statut. Quelque soit son déplacement, une Tour restera toujours une Tour. C’est là que le pion se révèle supérieur. Lui seul, arrivé au but, peut connaître la transformation et l’élévation, et devenir la reine du Roi.

Les pièces "supérieures" sont comparables aux anges. Les anges peuvent passer d’un monde spirituel à un autre, en un temps éclair, mais un ange restera toujours un ange, stable dans sa relation avec le Roi des rois. Par contre, les pions sont assimilables aux âmes. La faculté de progression, par la Torah et les Mitsvot, outils de transformation et d’élévation, constitue la supériorité de l’âme par rapport aux anges. Le travail de l’âme, que le corps véhicule sur terre, est un travail par étape, progressif. Mais de pas à pas, l’âme connaît l’élévation, et l’homme peut ainsi transformer sa nature et accomplir sa mission sur terre, qui lui procurera la plus haute élévation, plus haute que celle des anges éternellement stables. Et chaque âme a ainsi la faculté de devenir une reine pour le Roi des rois, la plaçant au dessus des anges pour l’éternité.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables