Minute de Torah - 18 Tévèt 5767

publié le lundi 8 janvier 2007
Partagez cet article :



B’’H

publicité

La sidra de la semaine, Chemot (« les noms »), s’ouvre sur l’énumération des noms des enfants d’Israel qui sont descendus en Egypte (cf. Chemot, 1, 1-5). Une telle introduction est surprenante ! On sait le langage concis de la Torah, où aucun mot n’est de trop. Alors pourquoi la sidra s’ouvre-t-elle sur une telle énumération, qui avait déjà été énoncée plus tôt dans la Torah, dans une première description détaillée de cette descente en Egypte (cf. Béréchit, 46, 8-25) ? Que vient nous enseigner une telle répétition ? Et de surcroît, en quoi une répétition des noms des enfants d’Israel est-elle si importante au point de nommer toute la sidra, et même tout le second Livre de la Torah, « les noms » (« chemot » en hébreu) ?

Le Midrach souligne que cette redondance permet d’insister sur le mérite des Bnéi Israel, qui ont conservé leurs noms, partie intégrante et majeure de leur identité, en dépit de 210 ans d’exil en terre d’Egypte. En répétant leurs noms lors de l’entrée, comme lors de la sortie d’Egypte, la Torah enseigne que leurs noms hébreux étaient maintenus, témoignage de leur refus de s’assimiler à la culture égyptienne.

Dans un commentaire sur la sidra chemot, le Rabbi de Loubavitch signale que cette explication midrachique ne peut suffire à ce stade. Car la Torah aurait pu se contenter d’énoncer : « les Bnei Israel n’ont pas changé leurs noms » plutôt que de les énumérer à nouveau. Le Rabbi ramène alors un autre midrach qui précise que H’ voulait là souligner l’importance qu’Il accorde à Ses enfants, collectivement mais aussi individuellement chéris. De fait, les Bnéi Israel auraient pu être noyés par l’Exil qui les dispersaient au sein de civilisations bien plus numériquement nombreuses. Pour autant, en comptant et nommant chaque tribu, H’ nous assure que nous ne pourrons jamais être absorbés par une culture étrangère ou disparaître à jamais.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables