Minute de Torah - 4 Tevet 5767

publié le lundi 25 décembre 2006
Partagez cet article :



B’’H

publicité

La nuit du 24 au 25 décembre est aussi pour les Bnei Israel une nuit très particulière... Cette nuit-la, fixée selon le calendrier julien ou gregorien 9 (et non hébraïque), il est une coutume répandue de s’interdire l’étude de la Torah.

Quand on sait l’importance accordée a l’étude quotidienne de la Torah, envisager une coutume visant a suspendre une telle mitsva, ne serait-ce le temps d’une nuit, ne manque pas de surprendre. Pourtant, en gardant a l’esprit que la Torah de vie est la source de vitalité des créatures, on comprendra que la négation de l’étude permet de limiter la vitalité de l’astre céleste spécifique au peuple qui habite le pays (cf. Hayom Yom - 17 Tevet). Or on l’aura compris, la nuit du 24 au 25 décembre est l’occasion dans le monde occidental de célébrations considérées comme néfastes puisque rappelant la naissance d’une culture dissidente a la Torah révélée au mont Sinaï dont le judaïsme ne pouvait s’attribuer la fidèle filiation ni ne pouvait se reconnaître.

Cette nuit-la, certains joueront aux échecs, d’autres trouveront d autres distractions, l’essentiel étant bien de ne pas étudier la Torah, alors même que nos Sages enseignent que ’’Deux personnes qui sont assises et échangent des paroles de Torah, la Présence Divine est parmi eux’’.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables