Minute de Torah - 15 Kislev 5767

publié le mercredi 6 décembre 2006
Partagez cet article :



B"H

publicité

Dans la sidra de la semaine, Vaychla’h, Ya’akov réprimande ses enfants qui ont pris un butin incluant des idoles, suite à leur bataille contre la ville de Shékhèm. Il leur demande de se débarrasser des objets d’idolâtrie qu’ils ont soutiré des habitants de Shékhèm, et de se purifier. Nos Sages déduisent de là que les objets idolâtres rendent impurs ceux qui en possèdent, même sans intention fautive.

Dans un commentaire sur la sidra Vaychla’h, le Rabbi de Loubavitch (Likoutei Si’hot, vol. XXX) soulève la question de l’existence même de l’idolâtrie. Comment se peut-il que le Tout-Puissant, le D.ieu Un, crée un monde qui laisse place à l’illusion qu’il puisse y avoir d’autres dieux ?

C’est là que la demande de Yaakov prend son sens : « Débarrassez-vous des objets idolâtres que vous possédez. Purifiez-vous. » ( Béréchit, 35, 2). Le fait de s’en écarter est donc la seule raison d’être des objets idolâtres. Prendre ses distances de manière active, rejetter son utilisation, voilà une manière dynamique de reconnaître que D.ieu est Un, et que nous rejettons toute idée "étrangère".

On pourrait penser qu’il en soit de même pour les autres interdits auxquels on est tenu de s’écarter : l’alimentation non-cachère durant l’année, le ’hametz durant Pessa’h, etc. Pourtant il reste une distinction entre l’idolâtrie et les autres interdits auxquels le Juif marque une séparation active. Le ’hametz a une existence, qu’on la renie ou non. Il en va de même pour la nourriture prohibée. Un porc est non cachère mais il n’en a pas moins une existence. Par contre l’idolâtrie n’a aucune existence, aucune consistance, c’est le fruit d’une croyance vaine. Attribuer des pouvoirs indépendants à un élément de la nature (soleil, étoiles, etc) ou à une statue, ne peut en aucun cas lui conférer une existence propre et indépendante. La Nature ne s’écarte pas de la volonté de Son Créateur, même lorsque l’on constate un événement "surnaturel".

Pourtant, H’ n’a pas empêché l’homme de s’imaginer de telles puissances à l’idolâtrie, il lui a seulement donné les moyens de reconnaîttre qu’elles sont vanité. Le rôle du peuple Juif étant de révéler l’existence de H’ à travers chaque détail du monde qu’Il crée, inclut le fait de se débarrasser de pensées "étrangères", de manière active. Un tel travail de prise de conscience participe d’ailleurs pour les Bnéi Israel à affirmer leur identité de créatures de H’ contre qui rien ni personne ne peut porter atteinte. Quel encouragement face aux épreuves qui peuvent se présenter, de se savoir ainsi lié au Tout-Puissant !







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables