Minute de Torah - 9 Kislev 5767

publié le vendredi 1er décembre 2006
Partagez cet article :



B"H

publicité

Jusqu’aux événements miraculeux célébrés chaque année lors de la fête de ’hanoukah, les lumières de la Ménorah étaient allumées à l’intérieur du Sanctuaire du Temple, donc non visibles de l’extérieur. Mais, fait exceptionnel, une ménorah est depuis lors allumée dans tous les foyers juifs pendant 8 jours. Pas seulement dans la ville du Temple, mais dans toute la Terre d’Israel. Et pas seulement en Terre sainte, mais à travers le monde. Car à travers le monde le miracle est diffusé à l’extérieur. Et à toutes époques, même lorsque le 3è Temple sera reconstruit !

Plus encore, le code de loi juive (le Choulkh’an ’Aroukh) stipule que ces lumières doivent être allumées à la porte de la maison, vers l’extérieur. L’enseignement est donc clair : ’hanoukah (dont on rappelle que la racine " ’HNKH" signifie "éducation") nous incitera à éclairer l’extérieur également, pour repousser l’obscurité de l’exil. Or, "peu de lumière suffit à repousser beaucoup d’obscurité", message qui nous assure de l’ascendant de l’effort sur le manque d’espoir, de l’issue sur l’épreuve.







blog comments powered by Disqus



Articles incontournables