Géopolitique du sionisme - Stratégies d’Israël

De Frédéric Encel, Ed. Armand Colin, 2006
publié le jeudi 23 novembre 2006
Partagez cet article :


publicité

Comment des intellectuels laïcs dispersés en Europe orientale ont-ils convaincu, dans la seconde moitié XIXe siècle, des milliers de leurs compatriotes d’aller peupler la terre de leurs ancêtres, désormais lointaine, désolée et occupée par un puissant empire ? Comment un mouvement politique squelettique, dépourvu de richesses, d’assise territoriale et d’alliances étatiques a-t-il bâti une diplomatie efficace, des institutions démocratiques, des infrastructures performantes puis un État souverain viable en un demi-siècle à peine ? Comment quelques cultivateurs et poètes n’ayant aucune expérience militaire et refusant souvent de s’en doter, ont-ils pu créer l’une des plus puissantes armées du monde ? Comment Israël, État-nation du peuple juif et fruit du sionisme, a-t-il élaboré ses stratégies de survie puis de puissance dans un Proche-Orient instable et hostile ? Comment le sionisme et Israël se représentent-ils la mémoire, la force, l’espace ?

Docteur en géopolitique et diplômé de Sciences-Po, chargé de cours à l’ENA. Et à l’Institut d’études politiques de Rennes, il est auteur de plusieurs ouvrages, dont « Géopolitique de Jérusalem » (1998, nombreuses rééditions), « Le Moyen-Orient entre guerre et paix. Une Géopolitique du Golan » (1999, rééd. 2001), « Géopolitique d’Israël - Dictionnaire pour sortir des fantasmes » [avec F. Thual], 2004 (rééd. 2006), « Comprendre le Proche-Orient. Une nécessité pour la République », 2005 (rééd. 2006) etc.

(JPEG)


David Levy
webmaster




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables