Minute de Torah - 12 ’Hechvan 5767

publié le vendredi 3 novembre 2006
Partagez cet article :


publicité

Les écrits de ’hassidout expliquent que la première sidra de la Torah, sidra Béréchit , développe des considérations qualifiées de "supérieures" (la Création du monde par H’, le Gan ’Eden, etc.) par opposition aux considérations "inférieures" de la seconde sidra, Noa’h (perversité de la génération de Noa’h, déluge pour noyer l’impureté du monde et faire immerger des valeurs morales pereines). Qu’en est-il pour la troisième sidra, Lekh Lékha ? La réponse se trouve précisément dans le comportement d’Avraham notre père : il se consacra à propager la divinité dans le monde, pour réconcilier le spirituel au matériel, le supérieur à l’inférieur.

Partout où il se rendait, Avraham persuadait d’en finir avec l’idôlatrie, et de croire en H’ qui est Un. Il préparait ainsi l’humanité à recevoir la Torah, et ceux qui descendraient de lui à l’appliquer. Or la Torah et ses 613 mitsvot sont précisément le moyen d’unir le spirituel au matériel, en raffinant le monde pour en faire une demeure pour H’.

Ce travail initié par Avraham a préparé le monde au don de la Torah, moment de l’histoire à partir duquel la sainteté a commencé à s’attacher à des objets purement matériels. Par exemple, la mitsva négative n°65 (selon le décompte du Séfer Hamitsvot, Rambam), nous interdit de détruire des écrits sacrés. Et Rambam de développer : "Un rouleau de la Torah devenu usé ou invalide doit être placé dans un étui en poterie, et enterré auprès d’un érudit ( Michné Torah, Hilkhot Séfer Torah, chap. 10).

Le don de la Torah était devant Avraham, mais il est derrière nous. Pour autant, la terre n’est pas encore débarrassée de l’impureté, conformément à la prophétie de Zacharie (13, 2) « Je ferais disparaître l’esprit d’impureté de la terre », et elle n’est pas encore « remplie de la connaissance de H’ comme l’eau recouvre les Océans » (Isaïe, 11,9). En fait, nous sommes les Avraham du 6è millénaire, et il incombe à notre génération de conclure le travail d’Avraham en préparant le monde au don de la " compréhension nouvelle de la Torah qui sortira de Machia’h" ( Midrache Vayikra Rabba, 13, 3).







blog comments powered by Disqus


Articles du même auteur
 


Articles dans la même rubrique
 


Articles incontournables