Un vin de grenade venu de Galilée

publié le samedi 30 septembre 2006
Partagez cet article :


publicité

Israel21C, 10 septembre

Il y a 7 ans, une famille de haute Galilée a commencé à travailler sur la production de vin à partir de la grenade, fruit très apprécié en Israël mais plus connu dans les sucreries.

C’est en fait il y a 10 ans que la famille Nahmias, descendant des fondateurs du moshav (ferme collective) Kerem Ben Zimra, a commencé à faire des expérimentations. La grenade a d’excellentes qualités thérapeutiques ; avec un taux très élevé en polyphénol, puissant antioxydant, il aide à combattre notamment les problèmes cardiovasculaires et certains types de cancer. Le but initial des Nahmais était de produire un fruit plus riche encore en vitamines et antioxydants, plus doux et contenant des graines plus rouges que le fruit original.

La grenade originale ne contient pas assez de sucre pour, en fermentant, se transformer en alcool et faire du vin. Seules les grenades améliorées des Nahmias ont assez de sucre pour subir ce phénomène.

En 2003, la famille a produit un vin doux. Tous ceux qui l’ont goûté l’ont aimé, et les Nahmias ont décidé de passer à une production commerciale, dès l’année suivante, en vin doux, et vin sec et même un vin à 19 degrés d’alcool. Leur production est connue sous le nom de « Rimon Winery », Rimon voulant dire « grenade » en hébreu. Leur production se vend en Israël mais aussi à l’international.

La grenade est un des plus anciens fruits indigènes d’Israël. Il est mentionné dans la Bible et a une place importante dans la tradition juive, notamment lors de la fête de Rosh Hashana (Nouvel an juif) que le peuple juif vient de célébrer.



David Levy
webmaster




blog comments powered by Disqus



Articles incontournables