Racines : l’origine des noms juifs
Chronique publiée dans L’Arche N° 496/juin 1999

Lask de Lodz

Les Lask (ou Lasker), comme l’indiquent tout bonnement leur patronyme, viennent de la ville polonaise de Lask située dans la province de Lodz. C’est au XVIe siècle que la communauté juive locale a commencé à se développer, d’autant plus que les propriétaires de la cité furent, pendant les deux siècles suivants, particulièrement bienveillants envers les Juifs, les défendant même à l’occasion contre le clergé. Malheureusement, à la fin du XVIIIe siècle, la communauté de Lask accumula de lourdes dettes, notamment en raison de l’obligation qui lui était faite d’entretenir une partie de l’armée locale.
A la fin du XIXe siècle, la majorité des Juifs de Lask étaient des hassidim. En 1939, la population juive comptait 3 864 âmes (sur les 6 000 habitants de la ville), dont la grande majorité devaient périr dans le camp d’extermination de Chelmno.
Revenons aux patronymes et retrouvons un autre nom de famille qui aurait la même origine : Laskier ou Laski. Quant à l’appellation Laskoff, certains la rattachent à ce même Lask tandis que d’autres préfèrent deux villes nommées toutes deux Laskowicze, l’une en Lituanie et l’autre en Galicie.


Passons enfin aux célébrités qui sont assez nombreuses. C’est ainsi qu’une dynastie de Lasker se développa aux Etats-Unis aux XIXe et XXe siècles. Le premier d’entre eux fut Morris Lasker (1840-1916), un émigrant venu de Prusse qui s’installa au Texas où il participa à moult guerres indiennes avant de s’enrôler dans les armées confédérées lors de la guerre civile, puis d’être élu, en 1895, sénateur de ce même Etat. Parmi les Lasker, retenons encore Emanuel (1868-1941), né à Berlin, fils de chantre et petit-fils de rabbin ; immigré aux Etats-Unis, il ne s’illustra pas dans le domaine religieux mais dans celui des échecs dont il fut, pendant de nombreuses années, champion du monde.
Mentionnons enfin Jesse Lasky (1880-1958), qui fut l’un des fondateurs de l’industrie cinématographique américaine. En 1913, Lasky, Samuel Goldwyn et Cecil B. de Mille produisaient ensemble leur premier film, The Squaw Man, dont le succès fut tel qu’il assura non seulement leur propre réussite mais aussi celle d’Hollywood.
• CATHERINE GARSON

Retour