Racines : l’origine des noms juifs
Chronique publiée dans
L’Arche n°488/octobre 1998

La vie des Heymann
 Presque tous les avis concordent. Le patronyme « Heymann » (et ses multiples variantes) est composé de deux mots : le premier, Haïm, qui signifie « la vie » en hébreu, et le second, man, « l’homme » en allemand.
Quel est le sens de cette association ? Elle pourrait dénoter juste l’envie de conserver le prénom hébraïque (Haïm) d’un ancêtre lors de l’adoption d’une désignation familiale. Ancêtre à qui le prénom Haïm aurait pu être attribué pour lui souhaiter une longue vie ou pour le protéger en cas de maladie.
Il existe, pourtant, une autre version pour le nom Heymann. Qui conserve le man en tant qu’homme, mais qui fait dériver l’autre syllabe de Hei, qui désigne le foin. Dans cette hypothèse, les ancêtres des Heymann auraient fait le commerce du foin. Ce qui n’aurait rien d’étonnant lorsque l’on considère par exemple le nombre de Juifs alsaciens qui furent maquignons.
 


Restons en Alsace, où ce patronyme apparaît sous la forme de Heimann, Haimann, Hahmann, Hajman, Haimant, Henman, voire Hymans… Et où le premier Heiman recensé vivait à la fin du XIVe siècle dans la ville de Colmar, alors qu’une statistique datant de 1784 fait état de la présence de dix familles Heymann et Heumann dans la région.
Si le même genre de patronyme se retrouve, bien sûr, de l’autre côté de la frontière, en Allemagne, il ne faut pas croire qu’il reste confiné à l’Europe de l’Ouest. En Pologne, l’appellation Hajman était fort répandue dans le district de Kalisz, alors que dans l’Empire russe les Khaïman (à Ouman ou à Oshmyany), Khajmanis (à Novograd), Khajmenes (à Rovno) ou Gajman (à Khotin) ou Gejman (à Vilomir et Riga) sont très nombreux – pour ne citer que ces dérivés-là.
Peu de célébrités. Citons le poète allemand Walter Heymann, né à Koenigsberg en 1882, qui fut l’un des pionniers de l’expressionnisme dans son pays et mourut au front en 1915. Ou encore Gerardus Heymans (1857-1930), psychologue et philosophe hollandais. • Catherine Garson



Retour