Chronique publié dans
L'Arche N° 497/Juillet 1999

Les Juifs dans les timbres
Carvalho et Fremont au Far-West

En cette année 1853, Salomon Nunes Carvalho, un jeune peintre-photographe de Charleston, en Caroline du Sud, n'avait d'autre ambition dans la vie qu'élever honorablement ses enfants et, accessoirement, devenir le portraitiste attitré de la bourgeoisie locale. Jusqu'au 22 août, où son destin bascula. Ce jour-là, il rencontra le colonel John Fremont, un prestigieux soldat, astronome et géographe, qui recrutait un artiste pour son expédition à travers les Montagnes Rocheuses, une mission de repérage de cols praticables pour le futur chemin de fer transcontinental.

Dès le premier entretien, Carvalho, ébloui, s'engagea. A ses amis, qui lui demandaient comment, dans les montagnes, il mangerait casher et ferait ses prières quotidiennes, il répondit que ces circonstances extraordinaires valaient bien quelques menues concessions, et il partit bravement pour ce trekking de l'extrême, avec une trentaine d'autres participants, dont dix chefs Delaware et deux Mexicains. Il avait vingt-deux ans, et bénissait le sort d'avoir été choisi.

Lorsque, à la fin de l'hiver 1853, après avoir affronté le froid polaire, la neige, les Indiens, les bêtes sauvages, la maladie et la famine, l'expédition, au prix de plusieurs morts, parvint dans l'Utah, elle avait rempli sa mission. Carvalho était alors si faible que Fremont lui ordonna de quitter le groupe. Il séjourna donc à Salt Lake City, parmi les Mormons, puis se rendit à Los Angeles, où il participa à la fondation de la première société juive du lieu, " The Hebrew Benevolent Society of Los Angeles ". Il revint à Charleston, couvert de gloire, et connut dès lors une brillante carrière de peintre officiel. Il fut également inventeur, dirigeant communautaire, journaliste, et spécialiste de la cosmogonie judaïque. Du compte rendu officiel de l'expédition, qu'il avait rédigé, il tira un livre à succès, intitulé Péripéties et Aventures de Voyage au Far-West avec la Dernière Expédition du Colonel Fremont dans les Rocheuses, dont Trois Mois passés dans l'Utah et un Voyage Périlleux à travers le Grand Désert Américain jusqu'au Pacifique. On l'y voit chasser le bison et le loup, photographier les squaws, transformer le cuivre de leurs bijoux en argent grâce aux réactifs de ses daguerréotypes, et critiquer la polygamie des Mormons à grand renfort de citations bibliques.

Son livre foisonne de photographies et de dessins pris sur le vif, dont le célèbre " Fremont hissant le drapeau américain sur les Montagnes Rocheuses ", reproduit en 1898 sur un timbre de la série " Conquête de l'Ouest ", et réédité le 18 juin 1998. " …Au bout de trois heures de peine, nous atteignîmes le sommet, et un panorama d'une beauté sublime s'étendit devant nous… Debout, comme si j'entrais dans le Saint Temple, je m'élevai vers Dieu par la contemplation de la nature, plus apaisé et purifié que jamais… Plongé à mi-corps dans la neige, je fis un panorama des montagnes qui nous entouraient, le colonel Fremont fit des observations barométriques et géologiques, puis nous redescendîmes, sains et saufs et affamés, comparant les mérites respectifs du pemmican et du daim séché. "

Claude Wainstain

btretour.jpg (2767 octets)